La Maison de l'Argentier du Roy est proche de Montreuil Bellay

Depuis ses chambres d'hotes et son Gite de charme, il est très  simple d'aller visiter le

Château de Montreuil-Bellay :


Loin des grands châteaux royaux de la Touraine et du Blésois, Montreuil-Bellay, isolé, se mérite. Pour ceux qui auront fait l’effort du voyage, le site est un enchantement. Les remparts impressionnent, mais combien de bâtiments comprend cette forteresse ?

Foulques Nerra, comte d’Anjou et infatigable guerrier(nous aurons commencé par lui à Loches et finit par lui, ici), « il était partout », érige une première forteresse au XI e, sur un ancien oppidum romain construit sur un éperon rocheux.

Le site doit être imprenable. Une double enceinte de remparts et barbacanes renforce le donjon, travaux réalisés par le fidèle vassal Bellay .

En 1217, un de la dynastie des Bellay, Giraud II, refusant l’autorité de Geoffroy Plantagenêt, comte d’Anjou et après plusieurs sièges doit capituler. Geoffroy rase en partie le donjon. Mais cette victoire ne lui porta point chance : excédé par ma brutalité de son nouveau seigneur, l’un des vassaux de Giraud, prieur de Brossay prédit au comte que Dieu le châtierait avant la fin de l’année et d’ajouter qu’il sera mesuré de la même mesure qu’il mesure les autres.

Geoffroy , qui revenait de Normandie , s’arrêta à Château-du-Loir. Une rivière s’offre à ses yeux et décide de se baigner dedans, malgré le désaccord de ses proches. La fièvre eut raison du baigneur impénitent qui mourra au Mans quelques jours plus tard, refusant de se confesser à l’évêque de la ville, de fautes qu’il ne reconnaissait pas. Mais son rival ne fut guère plus heureux. Libéré de sa prison après la mort de Geoffroy, Giraud Berlay suivit son ennemi dans la tombe.

Les nouveaux seigneurs de Montreuil, les Melun-Tancarville aux XIII e et XIV e et les d’Harcourt au XV e, firent ériger l’actuel château actuel avec son enceinte.

Le site se compose de plusieurs bâtiments : on accède au château par un corps de logis du XIII e appelé le Châtelet, construit sur les vestiges primitifs. On accède ensuite au petit château qui logeait les plus éminents chanoines de la collégiale, et qui comprend quatre logis indépendants avec chambre à l’étage et cellier au rez-de-chaussée où l’on entreposait provisions…et boissons.

Un dicton local assure « qu’ils buvaient mieux qu’ils n’écrivaient ou étudiaient ! ». Enfin le « château neuf » du XV e complète les bâtiments, où l’on découvre des cuisines voûtées de fines ogives, l’éblouissant oratoire en style gothique flamboyant décoré de fresques du XV et différents escaliers à vis, une belle salle à manger avec ses poutres, un stupéfiant petit salon de musique du XVIII e, le grand salon au plafond peint comprenant le coffre de mariage de Marguerite de Valois dite « la Reine Margot » ou encore la chambre de la duchesse de Longueville, Anne Geneviève de Bourbon et ses meubles d’époque (celle-ci, instigatrice de la Fronde au milieu du XVII e avec son frère Condé, fut punit par Mazarin et contrainte à s’exiler à Montreuil.

On dit qu’un jour, prise d’un grand ennui, elle fit le pari de monter le grand escalier à cheval. Ce qui fut fait mais le cheval ne voulant pas redescendre, on dut lui bander les yeux et il finit par redescendre à reculons.)

 

L’Eglise du XV e faisait également partie du Château à l’origine, mais elle fut cédée à la ville au XIX e pour devenir lieu de culte paroissial.




.... et tant d'autres lieux encore....
tous proches...

Bienvenue a la maison - Petites presentations - Ou sommes nous - Les chambres d'hotes
le gite du chevalier Au coeur des vignobles Contact


visitez le chateau de montreuil bellay