La Maison de l'Argentier du Roy est proche de Cheverny

Depuis ses chambres d'hotes et son Gite de charme, il est très  simple d'aller visiter le

Château de Cheverny :


Pour y arriver, il vous faut passer par Contres , dont l’unique but, est d’arriver sur Cheverny par le Sud.. !

A la sortie de Contres, vous commencerez à voir poindre une minuscule tache blanche….Et pendant près de 15 km, cette petite tache va grossir, grossir, pour devenir le magnifique, et non moins célèbre Cheverny…Quelle marque de puissance , à l’époque, pour les arrivants à cheval ou en carrosse, qui le voyait ainsi pendant, au moins, 1 ou 2 heures, avant d’y être reçu…

Ce château construit au XVII e siècle dans le style classique, inspira Hergé pour dessiner Moulinsart dans les aventures de Tintin .

Toutefois, on retiendra aussi, de l’édifice, son mobilier d’une densité et d’une richesse probablement inégalées en Val de Loire. Le domaine appartient à la même famille depuis 600 ans, les Hurault. A l’origine, à l’emplacement du château, un manoir fortifié s’élève, construit au XVI e par Raoul Hurault , général des finances de François Ier.

Son fils éminent chancelier et garde des sceaux d’Henri III, lègue le manoir en 1599 à son fils Henri, lui aussi chancelier du roi Henri IV. Ayant appris l’inconduite de sa femme, Françoise Chabot, il lui laisse le choix de mourir entre l’épée et le poison …

Elle choisit le poison. Et pour oublier, Henri rase le manoir et construit le Château actuel avec sa seconde épouse, Marguerite Gaillard, comtesse de Cheverny, qui supervise les travaux, de 1620 à 1634. Les décorations se poursuivent jusqu’à la fin du siècle. Par sa symétrie et son extrême blancheur due à la pierre de Bourré, le bâtiment impressionne. La façade Sud, de pur style Louis XII, se compose d’un pavillon central flanqué de deux pavillons médiaux, cantonnés à leur extrémité de deux gros pavillons quadrangulaires. L’alternance de pierres dures et tendres accentue le relief de la façade Nord et annonce le style Louis XIV.

Ouvert seulement, à la visite depuis 1985, on découvre à l’ouest les appartements privés d’une dizaine de pièces où l’atmosphère chaleureuse et l’harmonie rivalisent. L’escalier d’honneur, orné de sculptures n’est plus à vis comme autrefois mais à rampes droites bordées de balustrades. La chambre du roi est splendide mais n’a jamais reçu de visite royale. Peintures et tapisseries (des ateliers de Paris antérieures au Gobelins) ainsi qu’un lit à baldaquin recouvert de soieries brodées expriment la rutilance. Les autres pièces sont dans le même esprit de richesse et de goût. Dans les dépendances, la meute d’une cinquantaine de chiens courants ( possibilité d’assister à la soupe) permette aux propriétaires de perpétrer l’ ancestrale tradition de la vénerie, ainsi que la salle des trophées aux deux mille bois de cerfs.

C’est à Cheverny que l’on cacha «  La Joconde » pendant la seconde guerre mondiale.

Une exposition permanente sur Tintin se tient au château et le parc peut se visiter en bateau ou véhicule électriques.



.... et tant d'autres lieux encore....
tous proches...

Bienvenue a la maison - Petites presentations - Ou sommes nous - Les chambres d'hotes
le gite du chevalier Au coeur des vignobles Contact


visitez le chateau de cheverny