"Charles VII"

Pourquoi son nom .?

Son passage secret vers la chambre Agnès Sorel, en faisait un lien romantique évident...
Une ambiance hors du temps,  Pré- Renaissance commune aux 2 chambres,  boiseries murales hautes, des sculptures partout..des tapisseries et des meubles très travaillés... Grand baldaquin sur mesure... de Roy ,en  bois sculptés,  "King Size moderne de 180 cm x 200 sur une literie neuve"

1- Les poutres du XVe siècle retrouvées et superbes, de cette chambre centrale de la partie la plus ancienne de la Maison, redonnent l'atmosphère pré- Renaissance de l'époque de Jacques Coeur , à la sortie du Moyen-Age médiéval ...

2- Agnès Sorel, en "reine des Arts et Modes" , aurait aimé cette chambre Royale, qui lui offrait les mêmes vues que depuis la terrasse du chateau de Loches, vers cette superbe vallée de l'Indre.
Notre collection de tapisseries, et nos 5 sens de la Dame à la Licorne qu'elle aurait pu inspirer sur chaque pan de mur, la cheminée de tuffeau toute de blanc sculptée... l'auraient charmée.


L'esprit...

   Chambre  Renaissance,  mi- Médiévale très romantique et hors du temps ...:
- Pierre et Boiseries,
- Parquets de chêne , plafond de poutres à 3m.25m,
- et Baldaquin très sculpté ,
- plein Est, vers le jardin et la vallée de l'Indre....

------------------------------------------------------------------------------    ooOOoo   ----------------------------------------------------------------------------------------

Restauration en cours             
 ( le plus recent en haut )
Faite par nous-mêmes,comme à notre habitude..




A suivre...


Juin 2011

               
  • début de création totale d'un lit à baldaquin en recyclant à partir de meubles XIXe (lits,  pièces de buffets henri II:, gueridon, vaisselier,..) en 180 de large par 200 de long.
  • -colonnes assemblées d'intermédiaire vaisellier  
  • -panneaux sculptés de portes, en tête de lit
  • -pieds de tables inversés,  equerres de coffre et départs de colonnes
  • -bords de lits sculptés 
  • création d'un cache radiateur sur la base d'un bas de buffet Henri II
  • Création d'un banc à dossier sur la base d'un gueridon
 

  • début de Sculpture et reconstruction d'une facade de cheminée en tuffeau.
  • Ajout de 2 lustres centraux, et redistribution des points electriques, passages de terres sur les PC
  • preparation de passage de nouveaux circuits electriques
  • Demontage des circuits electriques inutiles
  • creation de point electriques en attente (chevets)
 
  • Changement de la fenêtre chambre , en très haute isolation,4-16-4,Argon, BE
  • decouverte d'une lucarne masquée : pose dun vantail ouvrant double vitrage, Haute isolation 4-16-4, Argon, Basse Emissivité,
  • Doublage total perimetrique des murs exterieur en 50mm, jusqu'à 3.25m (hauteur des plafonds désormais..!)
 
 
  • Destruction totale des plafond chambre de platre + bois + torchis ( -1200kg ) + 1 stère de volige de bois
  • decapage total des poutres superbes,  decouvertes dessous
  • isolation entre poutres en 40mm polyurethane extrudé Haute Densité
  • Demontage des parements marbre de la cheminée XXe banale
  • decapage des platres sur les murs Nord
  • + ravallement, et re-jointoiement
  • Remise à crû du tuffeau d'origine sur la hotte cheminée
  • Grosse réparation du manteau de hotte menaçant de s'effondrer,
  • + réparation, et re-jointoiement  à la chaux
  • decapage des murs intérieurs du passage secret .
  • + ravallement, et re-jointoiement
Octobre 2010
 Début de restauration
        
  •  photos 2001- constat :
  • pièce/chambre avec un très beau volume
  • plafonds très fissurés
  • murs non isolés ( glaciale malgré le chauffage ouvert à fond)
  •  une fenetre à cremone très abimée, verre 3mm,et  véritable passage d'air dans les huisseries
  • pas de salle de bain dans cette chambre mais, 2 acces intérieurs , hors couloir, vers les chambres attenantes, dont un passage secret interessant avec la chambre Nord
  • sur les murs, un papier peint de mauvaise qualité, sur d'autres couches..., elles même sur des platrages douteux ( et sonnant creux par endroit )
  • une electricité obsolète et sans logique (sans terre non plus)
  • une cheminée très banale avec des signes de dégats plus graves.


La Chambre-Suite Médiévale